Le Lierre terrestre, herbe magique du solstice d’été

Le Lierre terrestre, herbe magique du solstice d’été
Le Lierre terrestre « Courroie de la St Jean », « couronne de terre ». Une herbe magique du solstice d’été. Ses longues tiges servaient à fabriquer des couronnes en présage des amours d’été.

Une grande médicinale! elle fait partie des plantes dites « adaptogènes » (voir définition à la fin de cet article), en voici la monographie, quelques remèdes et des recettes.

Avec les Plantains, elle aide à réguler tout forme d’allergie due aux pollens ou à nos environnements extérieurs et intérieurs. 

Son histoire: Le Lierre terrestre fleurit au premier printemps bien que ce soit une herbe de la St Jean. Et il est rare de le trouver encore en fleur au solstice, mais il est présent, tapissant les sous-bois et il peut être consommé toute l’année si on récolte les jeunes pousses.

Au 16ème siècle, il était utilisé communément en externe contre les plaies. Il purge le cerveau, les catarrhes pulmonaires, l’asthme humide et la Toux. Pour les Anciens, le Lierre terrestre était « maître à tout », digestions difficiles, fièvres, inappétence…

Le sirop médiéval était constitué par la Bourrache (sudorifique) + Réglisse + Hysope + Lierre + Coquelicot contre les vieilles toux.

Nom latin Glechoma hederacea – Famille Lamiacées

Identification botanique:

 

 

 

Vivace, pubescente, mollement velue, couchée à tiges florifères redressées. Feuilles opposées, pétiolées, crénelées, « rondotte, rondelette ». Fleurs mauves, sont très odorantes, réunies par 2 ou 3 à l’aisselle des feuilles. Calice tubuleux, formées par 5 sépales soudés…. Par ses tiges couchées de 5 à 30 cm, s’enracinent aux nœuds. Longuement rampantes, on le distingue du Lierre grimpant de la famille des Araliaceae.

Les étamines à anthères coudées, rapprochées sous la lèvre supérieure, dessinent, à elles quatre, 2 petites croix de Saint André placées l’une au dessus de l’autre. Ce caractère spécial chez nos Lamiacées (Ancien. Labiées) communes est surtout visible au début de l’épanouissement.

Voir l’article Les plantes sacrées purificatrices guérisseuses du solstice-d’été

Son odeur est assez forte. En infusion, son goût un peu résineux, un peu amer (voir article L’amertume, une saveur primitive fondamentale de Pierre Lieutaghi) n’est pas déplaisant pour ne pas faire de litotes!

Biotope/ Habitat: Lisières, clairières forestières. Sous-bois humide mais s’invite facilement dans nos jardins. Forêt des plaines & montagnes.

Bio indicatrice : Sol – Evolution vers la forêt. Engorgement en MO végétale archaïque, Carence en MO animale ou en azote.

Composition chimique : sommités fleuries et feuilles HE Lactone diterpénique, la marubine, de la coline, et des Tanins. Proche de la Marrube avec une action plus asséchante comme l’Hysope. Ses feuilles sont très riches en vitamine C (100g de feuilles en contiennent 50mg)

Indications thérapeutiques: Propriétés et usages internes et/ou externes:  Plante pectorale, reconstituante des muqueuses et expectorante. Bronchites chroniques, Asthme (Anti inflammatoire. ) Affections ORL: Infusion, une bonne pincée par tasse et/ou Teinture-mère (sur commande auprès d’herbaluna voir l’onglet Contact). Il est déconseillé en cas de toux sèche car il entraîne une forte expectoration.

Tonique, diurétique, béchique, vulnéraire, antispasmodique & antibiotique. Infections à répétition ou revenant à la même date.

Les remèdes médicinaux:

Faire bouillir dans du lait pour les bronchites 8gr/1/4 litre de lait. 15min. Boire au coucher pour expectorer.

En Inhalation ou encore le suc aspiré par les narines contre les migraines .

Macérat solaire – Mettre les tiges feuilles et fleurs dans un bocal, tasser légèrement et remplissez avec de l’huile d’olive. Macération au soleil 1 mois avec un tissu par dessus si le soleil est très fort. En application externe: pour les plaies et les ulcères. Les Otites. Abcès, Furoncles, en application locale.

Intoxications aux métaux lourds.

Elixir Bach Pour les gens liés à la Terre, les matérialistes, les angoisses liées aux soucis d’argent et aux perspectives de chômage. Le désir affectif, le besoin de conquête associé à celui d’être utile…

Comestible: En pesto, intégré dans la confection du pain, parfume les salades sauvages, tomates farcies au Lierre, en omelette. 

 

*Les adaptogènes sont des régulateurs généraux des fonctions internes : ils tendent à accroître les capacités homéostatiques propre à notre organisme, en recherche permanente d’équilibre.

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la notion d’« adaptogène » existe depuis des milliers d’années sous le concept de « toniques supérieurs», qui régularisent les diverses fonctions et augmentent l’énergie, favorisant globalement la santé sans traiter pour autant de maladies spécifiques.