Samain, honorer les Ancêtres

CÉRÉMONIE CELTE DE SAMAIN – FEU

Une des 8 fêtes celtes, la plus intériorisée des 8 rituels du calendrier luni-solaire celte. Temps de transition entre l’été et l’hiver, entre l’extérieur et l’intérieur. Le soleil du ciel est remplacé par le feu du poêle, cœur vivant de l’habitat. Les 4 fêtes entre les Solstices et les Equinoxes sont comme les 4 piliers du Monde. Samain est dans le signe du scorpion qui fut autrefois celui de l’Aigle. (ça me rappelle le témoignage d’une d’entre vous sur « prendre de la hauteur » tel un aigle… c’était Sandrine?)

Offrandes au Feu – Dresser votre autel – Invitez vos Ancêtres

Brighid, la déesse qui préside au Feu et à l’Eau – La déesse de la Flamme et du Puits. Ensemble ils produisent de la brume dans le paysage – grand thème du légendaire celtique. Ces 2 éléments produisent de la vapeur qui symbolise l’émanation de la Déesse – matière qui procède de la mater – la Grande Déesse.

Mais le Feu ! Nous nous tenons debout et nous nous asseyons, nous nous couchons chaque jour de notre vie sur cette vaste boule de feu, incandescente, roches chaudes et laves. La croûte terrestre par rapport à la taille de la planète est comparable à celle d’une coccinelle au regard d’une feuille de patate.

Le soleil ne parvient pas à nous chauffer suffisamment, alors nous puisons dans l’énergie solaire stockée dans les arbres ou dans le charbon et la faisons se répandre dans nos maisons. Le feu était au centre du cercle domestique. Nos anciennes cultures honorait le soleil, le feu de l’âtre, à travers les fêtes calendaires mais aussi des métiers de la forge, à travers les contes. 

Le mot irlandais Teallach signifiant âtre est presque identique au mot famille ou ménage Teaghlach. Et le mot gallois Aelwyd les signifie tous 3, âtre, maison & famille.

Les mots anglais Hearth (âtre) et heart sont issus des etymons aglo-saxons heort et heorth.

L’âtre est le cœur de la maison et nos cœurs sont le feu du foyer à côté duquel nous pouvons, avec ceux que nous aimons, nous reposer et trouver de la chaleur & des forces.

Dans les Highlands écossais, on note la vénération et le soin dont était entouré le feu, soir & matin, de la part de la maîtresse de maison. Le soir venu, elle ‘fermait’ le feu (smoor – étouffer) et le matin elle le ‘levait’.

Dimanche 3 novembre – Chemin ethnobotaniste et rituels de Samhain – Bois de vincennes

au gré des ruisseaux dans le Sud du Bois, déposer vos offrandes de Samhain – Au pied des Ifs, un conte celte : Les 5 ruisseaux de Feu. Nous traverserons le bois jusqu’au Parc floral en passant par les parties les plus sauvages du bois.  11h rdv à la station Charenton-Ecoles ligne 8-  jusqu’à 13h environ – 20€ 

La magie du Feu, la nuit tombée, naît de son contraste avec l’obscurité et le froid qui l’entoure. Ils ont besoin l’un de l’autre, tout comme les femmes et les hommes ont besoin les uns et les autres pour donner naissance à de nouvelles vies.

Les moxas, bâton d’Armoise sont des fréquences bienfaisantes du Feu

Les Dieux de la fertilité se trouvaient associés au tonnerre et à l’éclair. Le Feu convertit l’azote contenu de l’atmosphère en nitrates solubles, augmentant ainsi la fertilité du sol.

En compagnie des 7 êtres créés

Je fus placé

Dans un feu de purification.

J’étais moi-même feu qui luit, Quand pour la première fois je reçus la vie.

J’étais poussière sur la terre,

Et le chagrin ne pouvait m’atteindre ;

J’étais un grand vent – moins de mal que de bien ;

J’étais la brume sur une montagne

Un abri pour le gibier ;

J’étais une fleur sur chaque arbre

Sur la face de la terre.

Taliesin – The black book of Carmathen

Exercices de l’âme – Le Feu au cœur, au ventre, à l’âme.

Où se trouve le Feu dans mon cœur, dans mon âme ? Quel effet me fait-il ? Quel est mon désir ardent ? Quel est ma passion ? Puis-je sentir la flamme qui brûle en moi ? Est ce que j’aime le Feu de mon être ? Suis-je irascible ? Suis-je martyrisé par le Feu ? -Victime du Feu de la colère ?

Quelle importance a revêtu la colère, voire la violence ou la maltraitance, dans votre vie ? S’il est important, est-ce que vous vous considérez principalement la victime ou l’auteur ?

Quelle énergie avez vous en général ? Pouvez-vous sentir le ‘Feu de la vie’ qui inonde votre corps sous forme de vitalité’ ?

Songez au Feu d’une bougie allumée, à des feux de tailles différentes, à l’âtre du forgeron, à un volcan, au soleil, à un feu couvant sous les cendres. Chacun d’eux est doté d’un pouvoir différent. Duquel sentez-vous le plus proche aujourd’hui ?

Les prochains rendez-vous celtes scientifiques
Le 11 novembre à la Mission bretonne:
Mercredi 22 janvier « Aspect des Dragons »
avec Bernard Sergent – Société de Mythologie Française.. à la mairie du 9ème