Chardon Marie, Silybum marianum

Monographie poétique

Silybum marianum

Chardon Notre-Dame, lait de Notre-Dame, Silybe de Marie, épine blanche, artichaut sauvage, Chardon argenté
Silybum marianum. Famille Asteraceae

Identification
Herbacée bisannuelle pouvant atteindre de 1 à 2 m de hauteur, dressée, robuste, glabre et rameuse. La rosette de feuilles de première année font parfois jusqu’à 1 m de diamètre. Les feuilles basales de la rosette sont marbrées de blanc en dessus. Les capitules hémisphériques, gros, plus de 3cm de diamètre sont solitaires et terminaux à l’extrémité des rameaux. L’involucre ou bractée est à folioles nombreuses et glabres, acérées & épineuses.
Les fleurs toutes tubuleuses sont purpurines et égales. Les fruits, les akènes sont noirs et rugueux, oblongs, comprimés et surmontés d’un rebord saillant corné. Ils sont pourvus d’une aigrette de soies fortement denticulées et soudées en anneau à la base.

Biotope/ Habitat
Oueds et vallées alluviales de la région méditerranéenne. Biotope secondaire, bords des chemins et des routes, terrains vagues. Cultures, vignes et vergers, jachère agricoles. Friches urbaines, décombres. Pelouses et parcours pastoraux, prairies agricoles, moissons, station ensoleillée, sol sec, caillouteux, plutôt calcaire

Bio indicatrice
Compactage des sols riches en bases (basique) généralement pH > 8. Blocage du phosphore par remontées du pH, par compactage, surpâturage ou après incendie, broyage de pierres.
Chaque graine, chaque espèce est spécialisée à germer dans un milieu particulier.
Dans un sol dont le phosphore* est « bloqué », la dormance des graines de Chardon marie lève . Puis le Chardon plonge ses racines dans les couches profondes du sol pour y puiser le phosphore et le restituer dans une forme assimilable. Tant qu’il y a du phosphore assimilable, le Chardon ne germe pas, la graine attend, pendant des années. Dans les joints en terre de vieilles tours, on a retrouvé la Jusquiame noire disparue depuis 1000 ans. Ses graines ont germé lorsque les tours ont été rénovées, la terre était alors déplacée, dès la première pluie, et grâce à la modification du milieu de biotope, la renaissance étaient enfin possible.

Histoire
Son nom renvoie à une légende. La Vierge Marie et son époux Joseph fuyaient de Judée en Égypte avec leur petit garçon, Jésus. Ils se protégeaient de la colère du roi Hérode qui avait juré la perte de l’enfant. En chemin, la mère dû allaiter. Elle se cacha derrière un bosquet de Chardons. Quelques gouttes du lait marial tombèrent sur les feuilles. Depuis ce temps-là, les feuilles ont des nervures blanches, caractéristique qui permet au Chardon-Marie de se distinguer des nombreux autres Chardons.

Un remède connu depuis l’antiquité
Les vertus du Chardon-Marie étaient connues des Grecs et des Romains. On en trouve en effet dans toute l’Europe du Sud. Certains disent même que le Chardon viendrait de Crète… En réalité, c’est une plante assez courante que l’on retrouve dans toute la zone tempérée sur les cinq continents. Habituellement, elle pousse sous les 700 mètres. Le Chardon-Marie mesure autour d’1 à 2 mètres de haut et l’on en trouve des champs entiers en Europe centrale, cultivés pour l’industrie. Une espèce invasive… La loi française oblige les paysans à se débarrasser d’elle. Souvent c’est sur dénonciation du voisin, la mairie vous appelle et nous devons partir en chasse contre lui, serpe à la main et seau de gros sel de l’autre côté. Le Chardon est une espèce invasive des biotopes de la directive Habitat, en raison des pratiques agricoles inadaptées.

Composition chimique
Les flavonoïdes, présents dans toute la plante, sont en taux supérieur dans les akènes. Ces flavonoïdes, des silymarines dont le plus actif est la sylibine, agissent sur les cellules nobles du foie, le détoxiquent et aident à sa régénération lorsqu’il a été abîmé par des traitements médicamenteux, l’alcool ou des drogues quelconques. La graine est riche en protéines, en substances amères, en huile éthérique, en acide aminés.

Propriétés et usages internes et/ou externes & préparations galéniques La plante du sang & du foie. Graines ou fruits (akènes), feuilles & racines.

En décoction, infusion, ( une cuillère à soupe de feuilles séchées ou une cuillère à café de fruits séchés pour les décoctions dont vous pourrez boire 2 à 3 tasses par jour) extrait, poudre, huile, teinture (TM à partir des semences) Une cuillère rase de poudre dans un peau d’eau, si vous utilisez la poudre. Vous boirez 2 ou 3 fois ce breuvage dans la journée ; 2 gélules par jour, une le matin et une le soir, si vous préférez les gélules. La plante entière est médicinale.

Racines & feuilles sont toniques du système digestif paresseux au niveau hépatique.

Les semences/akènes : Stomachique, cholalogue et diurétique. Riche en phosphore et en oméga 3. Un remède important contre les stases hépatiques, et sanguines dans l’abdomen ; ils stimulent la circulation dans la veine porte, le flux biliaire. (Calculs biliaires, jaunisse … ) Permettent l’élimination des métaux lourds (Al et Fe), maladies de dégénérescence nerveuse, Alzheimer, Sclérose en plaque, pertes de mémoires…) Traitent tous types d’hémorragies, sont vasoconstrictrices, traitent l’hypotension sans pour autant susciter de réaction hypertensive sauf en cas d’hypertension au préalable.

Agissent sur le système veineux de l’organisme inférieur en cas de varices, hémorroïdes, ulcère aux jambes. Tonique veineux.

L’huile par pression des graines : avec un moulin et une centrifugeuse, on peut obtenir de l’huile, c’est long. En usage interne, elle a une action antioxydante (Vit E) 500mg /jour. Hypocholestérolémiante, nutritive, anti rides, rajeunissante de la peau en externe.

La médecine du foie, douleurs articulaires et maux de dos… Un foie trop dense tire sur les tissus et sur le diaphragme, ce qui comprime notre artère principale et crée un problème de circulation sanguine. C’est à la source de nombreux problèmes de dos. Aussi, si la détoxification du foie améliore la circulation sanguine, il est probable que le Chardon-Marie ait un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Et de fait, ses fruits sont réputés avoir un effet sur la tension artérielle trop faible

Goût & saveur : Hépato protectrice parce que comme le Pissenlit et la Chicorée, selon l’ancienne médecine, elle est une amère-alimentaire. Troubles Sāmapitta. Utile pour soigner les troubles Kapha du foie et l’appareil digestif. Faiblesse chronique de l’utérus, infections utérines.

Cuisine sauvage – Wild food Le cœur du Chardon-Marie est comestible au même titre que l’artichaut, à récolter avant la maturité des graines, la base du capitule sera ainsi plus tendre. Les racines de la 1ère année, pivotantes et charnues, se mangent cuites comme les Salsifis ou les Scorsonères. Les jeunes pousses, jeunes feuilles, tiges & réceptacles sont d’excellents comestibles crus ou cuits comme beaucoup de Chardons, cardes. Il faut simplement avoir le courage de les éplucher et éliminer ainsi les épines.

Médecine hermétique. Elle est une plante bio-indicatrice: Elle arrive sur une terre dont le phosphore* est bloqué. Elle le/la transmute et le rend disponible pour que d’autres espèces puissent à nouveau germer et ainsi redonner le souffle à la terre.

*Du latin phosphorus (« phosphore »), de Phosphorus (« étoile du matin »), emprunté au grec ancien φωσφόρος, phôsphoros (« qui apporte la lumière »), composé de φως, phôs (« lumière ») et de φέρω, pherô (« porter »)

Approche sensible & olfactive de l’alcoolature: Les notes olfactives sont douces, apaisées, avec des aspects blanchâtres évoquant une lumière très atténuée, intériorisée. Une amertume discrète. La très légère nausée semble l’expression d’une stimulation hépatique douce, d’une délicate décongestion du foie. L’olfaction induit un état d’apaisement général, une stimulation douce de notre vie émotionnelle, un travail sur notre réactivité, nos souffrances intérieures. Ce Chardon me fait rêver des autres plantes. Sa médecine est à la fois généreuse & subtile…

*Les flavonoïdes : Ce sont les chaînes de molécules composées de carbone qui donnent aux fruits et aux fleurs leurs couleurs. Ce sont aussi de puissants antioxydants.
Pour l’organisme, ils sont précieux pour régénérer les cellules et le métabolisme.
Dans la silymarine, on trouve un flavonoïde en particulier, la silybine, qui serait porteuse de l’activité anti hépatotoxique du Chardon-Marie. Cette molécule a été repérée par l’industrie pharmaceutique qui s’en sert pour produire des traitements hépatiques.

Mais comme toujours avec la médecine des plantes, ce qui nous intéresse, ce n’est pas juste un principe actif mais le totum de la plante. On peut alors jouer sur un ensemble de principes actifs qui s’équilibrent entre eux.
L’action sera à la fois ciblée et générale et plus respectueuse du corps. À long terme, ou en prévention, c’est un avantage. La médecine d’urgence, elle, préférera un principe actif concentré qui réglera le symptôme du moment rapidement.
Pourquoi détoxifier son foie ?
Le mérite principal du Chardon-Marie est donc d’aider le foie à se détoxifier. Il permet de régénérer la bile et d’aider le bon fonctionnement de cet organe essentiel du corps humain. Ce travail sur le foie pourra être profondément bénéfique pour votre corps. Le foie a plus de 300 fonctions dans le corps. Il filtre le sang, stocke et régule le sucre, joue sur les hormones, l’absorption des nutriments, détoxifient l’organisme, etc.

Sources – Les soins ethnoherboristes – Les cours en ligne & retraites ethnoherboristes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s