L’herboristerie ne se classe pas sous la naturopathie, pourquoi?

-« ah vous êtes naturopathe! » 

– « non, je suis une femme-herboriste »     -« ? »     -« j’initie la rencontre entre les êtres humains et les plantes, herbes & arbres ». Je porte une herboristerie basée sur les connaissances d’hier et d’aujourd’hui, imprégnée des nouveaux paysages, et dans laquelle, le rapport êtres humains/végétaux est en constante évolution. Il ne s’agit pas d’aller acheter des plantes dans une officine, il s’agit d’aller à la rencontre des plantes et des arbres, de leur terre, de leur symbiose avec leur environnement, de leur être.

Ce qui suit est une ode à l’herboristerie d’aujourd’hui et un hommage aux anciens qui nous transmis ce savoir des plantes médicinales. Ce n’est pas une critique de la naturopathie.

Je n’ai pas de formation en naturopathie, et je me rends compte que très souvent le public associe l’herboristerie à la naturopathie. L’herboristerie n’est pas encore bien prise au sérieux. La tisane si elle est prise dans certaines conditions, ritualisée, est un remède, tout en étant un art! 

L’Ayurveda classe les compléments alimentaires en « matière quatrième » comme les anti-biotiques…

Avec l’observation de l’Ayurveda, nous comprenons la différence entre ces 2 disciplines, l’herboristerie n’est pas une matière de la naturopathie, ce sont 2 approches différentes qui parfois se croisent. Les naturopathes peuvent avoir une batterie de compléments alimentaires, de nutriments transformés, synthétisés, fournis par des laboratoires dont on ne connait souvent pas le sourcing (origine des plantes, le biotope… ) alors que …

…les « nouveaux » herboristes s’attachent à se fournir des plantes auprès de producteurs ayant transformé les plantes d’une façon artisanale et respectueuse de l’environnement écologique & social, spirituel, et travaillent avec les plantes dans leur forme la plus proche de la nature, herbes séchées, macérats, essences… le TOTUM est intègre, les molécules ne sont pas séparées pour être triées, reclassées, nettoyées et mesurées. 

Je ne vais pas redéfinir l’herboristerie parce que je l’ai déjà fait dans d’autres articles. Mais je vais vous parler d’un de mes cours donné par l’Ecim en Ayurveda:

L’Ayurveda classe les compléments alimentaires en « matière quatrième »…  Explications:
L’Ayurveda nous aide à comprendre les constituants des aliments.
Les 4 matières de l’alimentation:

Les matières premières à la base des cinq éléments.

Les matières de l’alimentation concerne la nature des produits, ceux qui sont transformés par les cinq éléments de la nature: Éther, Eau, feu, Air et Terre. 

Matières premières : 

Toutes les matières qui sortent de la terre telles que les légumes, les fruits, les racines, les tubercules etc., sont considérées comme les matières premières. Ces matières premières sont utiles pour le corps et ont des vertus qui n’ont pas été détruites. On considère aussi comme des matières premières, les poissons, les œufs, le lait, et toutes les viandes animales.

Matières deuxièmes:

Tous les produits transformés artificiellement. Ils ne contiennent plus de Prana.
Elles sont les matières qui sont transformées une fois en ajoutant un autre ingrédient. Par exemple la confiture de fruits qui contient du fruit et du sucre, mais aussi la transformation du fruit ou du légume en alcool par exemple.
Les matières végétales ou animales, viande fumée ou salée en boîte ou beaucoup de conserves. Il peut aussi y avoir beaucoup de matières deuxièmes. Elles sont difficiles à digérer pour les personnes ayant un feu digestif faible et irrégulier.
Par exemple, la consommation de yaourts de manière régulière par un adulte enrhumé, transformera son rhume en bronchite.

Matières troisièmes:

Sont les produits mélangés contenant plusieurs matières, transformées ou fermentées.
Les matières troisièmes sont les aliments préparés et conservés avec plus de 2 matières premières, tels que les biscuits, les gâteaux, pizza, les plats préparés, comme le cassoulet, les raviolis, couscous, sauce asiatique, soda. L’usine à l’origine de ces aliments.
Ils sont conservés soit dans des boites soit dans des sacs plastiques ou bien en surgelé.
Au terme de huit heures et au contact de l’air de l’humidité, de la chaleur et des bactéries, tous les plats préparés deviennent des matières troisièmes cela inclut aussi les plats cuisinés à la maison. Parce que lorsqu’on mélange plus de 2 ingrédients, nous ne maîtrisons plus la chimie nouvelle et la décomposition qui est un processus naturel, se met en place rapidement. Ces aliments ne contiennent pas de vitalité remplissent l’estomac et n’apportent que du sucre, de l’eau et des déchets à l’organisme. Ils sont à consommer modérément. Lorsque les aliments sont mélangés, nous ne contrôlons plus leur décomposition, et les vertus des aliments changent. 


Matières quatrièmes: les produits artificiels, très transformés.

Les matières quatrièmes : les médicaments en tout genre antibiotiques etc., les compléments alimentaires, les colorants alimentaires, les colorant pour les cheveux, cosmétiques, que l’on applique sur la peau, et dont le corps se nourrit même s’ils ne sont pas considérés comme de l’alimentation. Ils sont nocifs à notre santé car ils empêchent une bonne respiration de la peau est un émonctoire naturel qui élimine les déchets acides par la transpiration.
Si ils sont administrés en dehors des conseils d’un thérapeute ces produits peuvent provoquer des dégâts aux conséquences lourdes. Par exemple la crème solaire appliquée sur la peau de manière excessive peut provoquer la décoloration de la peau ainsi que des cancers et une carence en vitamine D.
Un autre exemple est celui des médicaments comme les anti-inflammatoires provoquant des troubles digestifs graves, la cortisone peut être responsable de troubles métaboliques, cardiaques, immunitaires.

Nous comprenons maintenant que les compléments alimentaires, gélules, comprimés bio sont des matières quatrièmes, difficiles à digérer par notre organisme et donc ne créent pas de bonnes conditions de réparations, et provoquent parfois une intoxication dans le cas où les déchets qui en découlent ne sont pas bien éliminés.

Marilyn Brentegani, femme-herboriste

marilynbrentegani@hotmail.com

Facebook

Photo Hamid Sardar

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s